FOUACE Guillaume Romain

Artiste Peintre
° 21.05.1837 Réville (50)
† 07.01.1895 Paris (75)

Son père, Pierre FOUACE et sa mère, Marie Adélaïde Félicité LEONARD sont de modestes agriculteurs, Guillaume est le dernier d’une famille de 5 garçons.
Entre l’école communale et le travail des champs, Guillaume FOUACE dessine depuis son plus jeune âge.
Il doit cependant reprendre la ferme en 1861, au décès de son père, afin d’aider sa mère.
Son talent est, malgré tout remarqué et il obtient une bourse afin de poursuivre ses études à Paris où il est élève d’Adolphe YVON.
Il commence à produire des portraits, puis en 1873, présente ses premières natures mortes.
Il se marie le 13.01.1874 à Cherbourg avec Adèle DAVID, fille de pharmaciens cherbourgeois et connut à Paris, une fructueuse carrière de peintre de natures mortes : sa facilité déconcertante le plaça au tout premier rang d’un genre alors fort recherché.
Il décora également, en 1878, les voûtes de l’église de Montfarville où il a représenté des scènes du Nouveau Testament.

Le musée d’Orsay possède quelques unes de ses œuvres et un bon nombre sont exposées au Musée Thomas HENRY de Cherbourg.
Il meurt le 7 janvier 1895 à Paris, d’une congestion pulmonaire.
Sa tombe se trouve au cimetière de Réville.

Quelques oeuvres :

  • Portrait de Vauban (1867-1868)
  • Portrait de Jean Bart (1868)
  • La Normande à la coiffe
  • Portrait de Monsieur Henry (1870)
  • Portrait d'Edouard Buhot (1871)
  • Autoportrait (1873)
  • Femme au nœud rose (1877)
  • L’espoir du pêcheur (1880)
  • Le cordonnier de Réville (1880)
  • La dernière Fileuse de mon village (1881)
  • Plage de Réville (1882)
  • Portrait d'Emmanuel Ludovic Le Gambier enfant (1882)
  • Vue de Jersey (1883)
  • Ma pêche
  • Grappe de raisin (1889)
  • Autoportrait à la palette (1889)
  • Nature morte aux fruits (1895)

Si bonne n’était Normandie ... Saint Michel n’y serait mis.

Copyright © 2023 Cotentine