LOHIER dit COTIS-CAPEL Albert

Prêtre, Marin, Poète
° 21.01.1915 Urville-Hague (50)
† 30.10.1986 Cherbourg (50)
Côtis-Capel compte parmi les poètes les plus inspirés de la langue normande, en parler haguais (cotentinais). Son cheminement personnel est original.
Albert LOHIER est né en 1915 au hameau Capel à Urville-Hague (devenu maintenant Urville-Nacqueville) dans la Manche, près de Cherbourg, enfant d'une modeste famille de pêcheurs, son choix délibéré d'écrire dans la langue utilisée par les habitants de la Hague est un hommage à l'univers rude mais chaleureux de son enfance.

Formé à l'Institut Saint-Paul, à Cherbourg, il entra peu avant la guerre de 1939-1945 au séminaire de Coutances, en vue de devenir prêtre-ouvrier, il sera ordonné prêtre en 1942.

Poète de la continuité et du lien social, son oeuvre est double. Prêtre marin, il s'engage aux côtés de ses semblables en embarquant sur des chalutiers cherbourgeois, comme sur le chalutier Mimi et Charlot en 1951 puis s'occupe activement d'oeuvres sociales en créant un certain nombre d'institutions, telle la caisse de solidarité des Veuves de Marins. Il participe également à la création de la coopérative de pêche et à celle de la criée de Cherbourg.
BEUVE est un modèle pour l'écrivain. Ainsi l'épique, les ancêtres scandinaves, le régionalisme l'inspirent aux premiers temps de son oeuvre, puis ces thèmes s'estompent pour faire place au lyrisme, puis à l'intimisme à la méditation sur l'homme et le divin. Peu à peu s'élabore l'oeuvre magistrale où s'établira la symbiose entre la poésie et la pensée, entre le verbe et le vécu. Avec lui la poésie en langue normande atteint l'universel.
Ses poésies sont pour la plupart inspirées par la Hague, pointe nord-ouest de la péninsule du Cotentin, dont il était natif. Les gens, les arbres, les vents, les lieux auxquels il était attaché sont représentés dans une langue normande riche et imagée. La mer, enfin, est l'âme soeur de ce poète et pour elle, il a écrit ses vers les plus talentueux.
Il est mort en 1986 à Cherbourg et est inhumé à Urville-Nacqueville.

Recueils de poèmes :

  • Rocâles (1951)
  • A Gravage (1965)
  • Raz-Bannes (1970)
  • Graund Caté (1985)
  • Les Côtis (1985)

Roman posthume :

  • Ganache lé vuus pèqueus (1987)

Certains de ses poèmes ont été mis en musique par le groupe Magène.

Cousinage du côté paternel par :
LENEVEU Richard x LUCAS Anne

côté paternel

Grand diseu, p’tit faiseu.

Cotentine Normandie La Manche Nés dans la Manche LOHIER dit COTIS-CAPEL Albert

Copyright © 2023 Cotentine