Manoir de Barville au Mesnil-au-Val (50)

En 1507, Guillaume V Picot, seigneur de Gouberville épouse Jeanne du Fou, fille de Guillaume du Fou, capitaine du château de Cherbourg et seigneur du Mesnil-au-Val. Fille unique, Jeanne hérite de la seigneurie à la mort de son père. Elle-même décède en 1523.
Les fief et manoir du Mesnil-au-Val échoient ainsi à la famille PICOT. Guillaume PICOT abandonne son nom « PICOT » pour celui de Gouberville. Dans un aveu de foi et hommage rendus au roi le 23 mai 1519 la seigneurie du Mesnil-au-Val est décrite comme « fief de haubert auquel fief a manoir, chapelle et volière a pigeons, domaine en terres labourables et non labourables de 10 acres ou viron ».
En 1544, à la mort de son père, Gilles hérite des seigneuries de Gouberville et du Mesnil-au-Val. Il choisit de passer sa vie au manoir du Mesnil.
A sa mort en 1578, la seigneurie du Mesnil-au-Val est partagée entre sa sœur Renée du MONCEL (de Saint Nazer à Gréville-Hague) et sa nièce Jacqueline du PARC (des Cresnays, près d’Avranches) : « Item la moitié de la Chapelle et colombier estant devant la porte du manoir. »
(Extrait de l’aveu de 1608 de la moitié du fief du Mesnil-au-Val par Etienne DU PARC)
Par la suite le manoir va rester la propriété de la seule famille du Parc jusqu’à la Révolution où il est vendu comme bien d’émigré. C’est à François DU PARC, marquis de Barville par mariage, que l’on doit probablement l’appellation toponymique du lieu au XVIIIe siècle.
Détruit par un incendie en 1886, il n’en subsiste aujourd’hui, que la tour et un ensemble de bâtiments remaniés ou reconstruits.

La tour est bâtie en moellons de grès. Les encadrements des baies sont en pierre calcaire de Caen et d’Yvetot-Bocage. La couverture est en schiste avec une lucarne d’envol. Un cadran solaire, intégré à la maçonnerie, est visible sur la paroi sud. Construite à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle, la tour est, au rez-de- chaussée, à usage de chapelle (piscine pour les ablutions du prêtre et vestiges d’un bénitier) et à l’étage, de colombier auquel on accède par un escalier à vis ménagé dans un contrefort.
Le colombier est entièrement tapissé de niches à pigeons, en partie dégradées. La tour est de plan carré à la base, octogonale et circulaire au niveau du couronnement.
Les ouvertures sont d’origine.
Classée depuis 1987 en tant que Monument Historique.
Plus d’infos : https://gouberville.wordpress.com/

Cotentine Normandie Patrimoine Normand Manoir de Barville au Mesnil-au-Val (50)

Copyright © 2021 Cotentine