La Pêche en mer

casiers-de-peche
Le département de la Manche est largement tourné vers la mer. 
Avec 350 km de côtes et près de 4000 emplois directs, les activités de pêche sont source de richesse.
Depuis la pêche à la morue sur les bancs de terre-Neuve pratiquée, jusqu'à la seconde guerre mondiale, notamment par les marins au départ de Granville, la pêche a considérablement évolué.
Dans les années 1960, la conchyliculture a connu un formidable essor et reste de nos jours d'une grande importance économique.
Aujourd'hui, Barfleur, Carteret, Cherbourg, Granville et St Vaast la Hougue sont les principaux ports de pêche cotière du département.

LA PÊCHE CÔTIÈRE

On distingue deux zones marines différentes :
  • La mer côtière est la portion de mer située au-dessus du plateau continental qu’on appelle également province néritique.
  • La mer du large est située au-dessus du plancher océanique (plaine abyssale), on l’appelle province océanique.
La province néritique est une zone biologiquement riche où vivent la plupart des poissons. C’est aussi une zone peu profonde. Ces deux raisons en font une zone importante de pêche des coquillages, crustacés et poissons.
Aujourd’hui, pour que la pêche soit durable, c'est-à-dire pour que les pêcheurs puissent continuer à vivre de leur métier, certaines espèces sont soumises à un quota de pêche. C'est-à-dire que chaque bateau de pêche peut ramener au port qu’un nombre précis de captures et pas plus. Cela évite que tous les poissons d’une même espèce soient pêchés et ne puissent plus se reproduire.

SPÉCIALITÉS DE LA PÊCHE NORMANDE

Fierté de la pêche régionale, la Coquille Saint-Jacques est l'espèce phare de la Basse Normandie. Plus généralement, les coquillages de pêche font la spécificité et sont le savoir-faire de notre région : bulots, pétoncles, praires, moules, coques...
Les céphalopodes (encornets et seiches) sont tout aussi importants pour la pêcherie bas normande. Ils représentent une part élevée du chiffre d'affaires des navires côtiers (caseyeurs et petits chalutiers)
Enfin, les poissons (bars, dorades grises, soles, grondins, tacauds...) font également l'objet de pêches spécifiques par notre flottille artisanale, au gré des saisons, des abondances et des métiers pratiqués.

La Normandie est la 1ère région productrice de moules de bouchot en France avec 18 000 tonnes, soit 37% de la production nationale et la première région ostréicole de France avec 16 200 tonnes d'huîtres creuses, soit 20% de la production nationale.


A lire
 :
La pêche morutière à Granville XVIe – XXe siècles
granvillegrandepeche.pdf

Si bonne n’était Normandie ... Saint Michel n’y serait mis.

Cotentine Normandie La Manche La Pêche en mer

Copyright © 2018 Cotentine